Software Development

Accélérer le développement : une histoire de plomberie

"Calculer le ROI d’un changement de pratique dans un système comprenant plusieurs dizaines de personnes, tout autant de briques techniques et des boucles de rétroaction à retardement c’est (presque) mission impossible. Pour pouvoir arriver à donner un tel chiffre, il faudrait lisser tout ça en faisant de nombreuses approximations, et, même comme ça, il serait nécessaire d’avoir accès à des grandeurs dont la plupart des entreprises n’ont pas conscience, préfèrent ignorer ou ne souhaitent pas divulguer : le coût de la non-qualité (taux de rework) et la valeur des features produites.

Faire pousser le logiciel plutôt que le construire

"Faire pousser le logiciel revient à adapter le processus de développement à la nature même de celui-ci : versatile, flexible, facile à mettre à jour. Cet état d’esprit est primordial et se retrouve dans la façon de travailler de chaque membre de l’équipe : au lieu de définir tous les paramètres dès le début, on favorise l'évolution et l’adaptation au fil du temps."

Développement Agile : faire pousser le logiciel plutôt que le construire - Jean-Pierre LAMBERT

DevOps

DevOps c’est quoi ?

Devops est la concaténation des trois premières lettres du mot anglais development (développement) et de l'abréviation usuelle ops du mot anglais operations (exploitation), deux fonctions de la gestion des systèmes informatiques qui ont souvent des objectifs contradictoires. Le mot a été inventé par Patrick Debois1 durant l'organisation des premiers devopsdays à Gand en Belgique, en octobre 2009.

Il existe cependant de nombreuses divergences dans la définition et la description du terme.

Dette technique

Qu'est-ce que la dette technique ?

La dette technique est une métaphore du développement logiciel inventée par Ward Cunningham en 1992.

C'est un concept de développement de logiciel qui reflète le coût implicite du travail supplémentaire causé par le fait de privilégier une solution facile à implémenter dans l'immédiat à une meilleure approche technique qui prendrait plus de temps.

Il s’agit de l’ensemble des coûts cachés qui grèvent la rentabilité d’un logiciel :